Les types de réseaux de radiateurs

 

Réseau monotube

Schéma d'un réseau de radiateurs mono-tube

Une seule boucle de tuyaux parcourt la maison.

  • L’eau circule successivement dans tous les radiateurs et revient à la chaudière pour être réchauffée.
  • L’inconvénient est que l’eau perd progressivement en chaleur et arrive moins chaude en fin de circuit, pour le dernier radiateur.
  • Cela oblige à mettre un radiateur de plus grande dimension pour assurer le chauffage de cette dernière pièce.
  • Il n’est pas possible d’installer d’appareils de régulation sur ces réseaux (thermostats).

Réseau bi-tube

Schéma d'un réseau de radiateurs bi-tube

C’est l’installation que l’on rencontre le plus fréquemment.

  • Il est constitué de deux circuits de tuyauterie :
  • Le premier amène successivement l’eau chaude jusqu’aux radiateurs.
  • Le deuxième récupère l’eau tiède à la sortie de chaque radiateur et la renvoie vers la chaudière où elle est réchauffée avant de repartir dans le circuit.
  • Ce type d’installation permet une meilleure régulation du système par la pose de thermostats d’ambiance ou de robinets thermostatiques.

Réseau en pieuvre

Schéma d'un réseau de radiateurs en pieuvre

  • Chaque radiateur possède son propre réseau de distribution et de récupération, indépendamment des autres.
  • C’est un système relativement récent, rendu possible par de nouveaux matériaux tels que le PER (polyéthylène réticulé).
  • Moins onéreux et plus facile à manipuler que le cuivre, le PER permet de multiplier les circuits et les raccords, sans nécessairement procéder aux fastidieux et délicats travaux de soudure.

Demande de devis gratuits