L'eau chaude sanitaire

L'eau chaude sanitaire: le confort


Le confort des logements ce traduit notamment par la présence d'une ou plusieurs salles d'eau équipées de douches ou de baignoires. Les besoins en eau chaude sanitaire augmentent avec le confort des logements. Ils dépendent non seulement de l'équipement sanitaire de chaque logement et du nombre d'habitants, mais aussi de leur comportement. Il existe de nombreuses solutions de production d'eau chaude sanitaire. Leur choix dépend de la configuration du logement et peut être lié à la solution de chauffage ou à l'ensoleillement du lieu. La qualité de l'eau et des réseaux est importante. Les matériaux utilisables et la température maximale de puisage sont définis réglementairement. La définition des températures de production et de circulation de l'eau le choix des matériaux utilisés pour les tuyauteries, le calorifugeage de celles-ci et les traitements de l'eau demandent beaucoup de soins.

Il existe divers systèmes pour produire de l'eau chaude sanitaire.

Combiner contraintes et confort

Le choix des équipements de production d’eau chaude sanitaire dépend de nombreux critères : installation de chauffage existante, taille et habitudes de la famille, énergie disponible, caractéristiques du logement…

La production d’eau chaude peut être indépendante ou combinée au chauffage (chaudière ou PAC).

En tout état de cause, chaque solution doit souscrire aux nouvelles réglementations.

Production d'eau chaude sanitaire instantanée


Les générateurs instantanés sont conçus pour produire et fournir de l'eau chaude:

  • au moment même du besoin
  • de façon continue
  • à la température souhaitée
  • dans les quantités requises

Ils se caractérisent par:

  • une forte puissance
  • une mise en régime très rapide
  • un réglage simple et précis de la température
  • un fonctionnement automatique
  • un faible encombrement
  • un faible poids

Production d'eau chaude à accumulation


Lorsque les puisages ne sont pas continus, il peut être nécessaire de raccorder une réserve d'eau chaude au générateur. Deux solutions sont alors possibles: le générateur semi-instantané ou le générateur à accumulation.

Le générateur semi-instantané

Ses principales caractéristiques sont:

  • une température régulière
  • une bonne adéquation à des débits variables
  • de très faibles pertes à l'arrêt
  • une remise en régime d'environ 15 à 30 minutes

Le générateur à accumulation

Caractéristiques principales:

  • une contenance élevée
  • un excellent débit, notamment en heures de pointe
  • une adéquation parfaite à des débits variables
  • de faibles pertes à l'arrêt
  • une mise en régime de 30 minutes ou plus

La consommation


La production d'eau chaude, tout comme le chauffage, est un gros consommateur d'énergie. Elle représente au minimum 15 % de la totalité de l'énergie consommée dans l'année.

Sachez qu'un foyer de 4 à 5 personnes consomme en moyenne 200 litres d'eau chaude par jour.

Quelques conseils pratiques


  • Préférez la douche au bain : la douche consomme environ 60 litres d'eau, contre 150 litres pour un bain. Attention toutefois aux douches trop longues !
  • Utilisez l'eau froide chaque fois que l'eau chaude n'est pas nécessaire : l'eau chaude n'arrive pas instantanément au robinet.
  • Assurez-vous de la bonne isolation des canalisations pour éviter de n'avoir que de l'eau tiède et des consommations inutiles.
  • Si l'eau est calcaire, prévoyez un détartrage tous les 2 à 4 ans de vos appareils de production d'eau chaude.

Si votre installation d'eau chaude est individuelle :

  • Adaptez la température de l'eau à vos besoins (maximum 55°C à 60°C).
  • Coupez l'alimentation des chauffe-eau électriques et la veilleuse de vos chauffe-eau à gaz lorsque vous vous absentez plus de 3 jours.
  • Si vous avez un chauffe-eau électrique et un double tarif électrique, programmez son fonctionnement sur les heures creuses.

Si votre installation d'eau chaude est collective :

  • Evitez d'ouvrir votre robinet d'eau chaude pour une utilisation courte.
  • Fermez l'évacuation de votre baignoire dès ouverture du robinet et pas seulement lorsque l'eau arrive chaude.
  • Demandez un réglage de la production au niveau de l'immeuble, si l'eau est trop chaude (plus de 55° C) ou trop froide (moins de 40°C).

Tableau comparatif des différents systèmes

type de chauffe-eau

Avantages

Inconvénients

Solaire

Ecologique et gratuit à l’usage : produit seul l’eau chaude en été et permet en hiver de préchauffer l’eau de votre chauffe-eau traditionnel.

Coût d’achat élevé (>2000 Euros), mais subventions des collectivités territoriales et crédit d’impôt.
Nécessité d’un chauffage d’appoint car le solaire ne peut couvrir 100% des besoins toute l’année/

Electrique à accumulation

Faible investissement

Coût d’utilisation. Rendement global très faible (25% de la centrale EDF à votre robinet).

Chauffage la nuit uniquement : panne d’eau chaude si tous vos cousins débarquent à la maison (à moins de forcer le chauffage en journée).

Notre conseil : évitez absolument les modèles premiers prix, ils ont généralement une résistance au contact direct de l’eau (thermoplongeur)

Chauffe-eau instantané électrique

Eau chaude tout à fait potable, pas de risque de légionnelle.
Pas de perte de chaleur par l’enveloppe d’un ballon.
Faible encombrement

Système courant en Allemagne mais quasiment pas distribué en France car incompatible avec la politique tarifaire d’EDF. La puissance instantanée dépasse les 15 kW, ce qui rend l’abonnement au compteur prohibitif.

Brûleur instantané à gaz

Aucun investissement si couplé à une chaudière gaz.

Peu souple d’utilisation (le brûleur s’éteint si l’on ne veut faire couler qu’un mince filet d’eau)

Brûleur et ballon intégrés à chaudière gaz

Souple d’utilisation.

Faible encombrement

Coût élevé des chaudières de ce type (de l’ordre de 2500 Euros).

Le même brûleur sert pour l’eau chaude et le chauffage (usure plus importante que solution ci-dessous)

chauffe-eau ballon à gaz indépendant de la chaudière

Souple d’utilisation.

Investissement moindre que solution précédente (appareil à 400 Euros)

Vérifier que le modèle n’est pas à veilleuse (qui consommait 500 à 1000 kWh/an).
Les chaudières à veilleuse sont interdites par la réglementation thermique 2000, mais cela reste à vérifier pour les chauffe-eau indépendants.

Ballon préparateur d’eau chaude indépendant avec serpentin couplé avec une chaudière gaz

Ce système a un bien moins bon rendement que les ballons à brûleur gaz.
Montage sans intérêt, d’autant qu’il impose une chaudière en marche été comme hiver.

Ballon préparateur d’eau chaude indépendant avec serpentin couplé avec une chaudière fuel

Mode de production devenu plus cher que l’électricité en tarif de nuit.
Appoint électrique très vivement conseillé pour les périodes où l’on a pas besoin du chauffage

Ballon préparateur d’eau chaude indépendant avec serpentin couplé avec une chaudière système de géothermie.

Les systèmes de géothermie de bonne qualité permettent une connexion à un ballon d’eau chaude.
De (rares) fabricants permettent même la production d’eau chaude si le système est en mode climatisation durant l’été

Consommation d’électricité réduite de 3 à 4 fois, crédit d’impôt à l’installation. Parfaitement compatible avec l’utilisation de capteurs solaires.

Ballon préparateur d’eau chaude indépendant avec serpentin couplé avec une chaudière bois ou un poêle à bois

bon marché ... à condition de couper le bois soi-même!

Remplissage de la chaudière (ou âtre) contraignant, hormis pour les chaudières à auto-chargement.

Régulation thermique difficile, sauf si ballon tampon.

Demande de devis gratuits