Récupération de l'eau de pluie

Pourquoi récupérer et utiliser l’eau de pluie?


L’utilisation de l'eau de pluie est une pratique ancienne et de nombreuses citernes qui étaient autrefois destinées à l’arrosage ou à des usages domestiques sont encore visibles aujourd’hui dans nos maisons de campagne. Il semble évident que certains usages que l’on fait de l’eau ne requièrent pas une qualité comparable à celle de l’eau potable. C’est le cas des toilettes par exemple ou de l'arrosage du jardin.

Gouttière d'eau de pluie
Gouttière pour eaux pluviales

L’eau potable coûte de plus en plus cher. Dans un souci d’économie mais également d’éco citoyenneté, il semble alors raisonnable et logique de ne pas payer au prix fort l’eau qui sert à alimenter les toilettes ou à arroser le jardin et laver sa voiture. Les expériences sont nombreuses partout en Europe sur lesquelles nous pouvons nous appuyer pour développer cette alternative tout en conservant nos exigences en termes de qualité et de sécurité. En Allemagne, en Belgique et dans bien d’autres pays, les dispositifs de récupération d’eau de pluie sont très courants offrant ainsi au consommateur plus d’autonomie à faire «soi-même» des économies. En partant du fait que l’on a une installation conforme qui respecte un certain nombre de précautions dans le fonctionnement, le principe de la récupération de l’eau de pluie reste simple : l’eau est captée à partir des toitures puis filtrée et stockée dans une citerne pour être ensuite pompée, re-filtrée et enfin distribuée vers les postes alimentés.

Les usages possibles avec les eaux pluviales


Système de récupération des eaux de pluie
Système de récupération des eaux de pluie

Utiliser l’eau de pluie permet de profiter d’une eau gratuite et de conserver une autonomie en eau en cas de sécheresse ou de restriction. Sans traitement préalable pour la rendre potable, l’eau de pluie peut avoir de multiples usages : WC, arrosage du jardin, remplissage de la piscine, nettoyage des surfaces, lavage des véhicules. Il n’est par contre pas autorisé d’utiliser l’eau de pluie pour des usages alimentaires (boisson, préparation d’aliments) ou des usages sanitaires (lave-vaisselle, lave-linge, douches, lavabos).

Exemple d'utilisation de la récupération des eaux pluviales
Schéma d'exemple d'utilisation de la récupération des eaux pluviales

L’aspect économique de la récupération de l'eau de pluie


Utiliser l’eau de pluie permet de réduire la consommation d’eau potable et permet de réaliser des économies substantielles. En moyenne et pour un ménage de 4 personnes, la facture d’eau s’élève à 450 € par an dont 150 € sont imputés au fonctionnement des toilettes, voire plus en cas d’arrosage. Le gain financier est variable suivant la consommation que l’on fait en eau de pluie et le coût de l’eau au mètre cube. Cependant, on peut compter une réduction du coût de la consommation sur une année de 40 à 50 % suivant le prix de l’eau et l’utilisation que l’on fait de l’eau de pluie.

Graphique représentant la consommation d'eau des ménages
Graphique représentant la consommation d'eau des ménages

Utiliser l’eau de pluie permet également de réduire l’utilisation des produits d’entretien: cette eau est douce et non calcaire, ce qui permet de réduire de 40 à 60 % l’usage de savon ou d’anticalcaire. S’ajoutent les économies réalisées sur les frais de détartrage d’entretien des canalisations qui ne seront plus nécessaires. Enfin, on peut noter la plus-value apportée à l’habitat dans le contexte actuel où l’on encourage la diminution de la consommation énergétique et la consommation d’eau.

Les aspects environnementaux

L’utilisation de l’eau de pluie a de nombreux avantages écologiques:

  • Diminution des prélèvements des eaux souterraines et de surface dans la mesure où la revalorisation de l’eau de pluie est largement pratiquée.
  • Allègement du réseau de distribution (théoriquement 40 à 50 % des besoins en eau des ménages pourraient être couverts par l’eau de pluie).
  • Réduction des rejets d’eau pluviale dans le réseau urbain, lorsque l’eau récupérée est infiltrée dans la parcelle (cette réduction de rejet contribue à limiter les risques d’inondation lors de fortes précipitations).
  • Baisse d’utilisation de savon et de produits d’entretien pour le lavage des surfaces ou des véhicules. Il en est de même pour l’anti tartre utilisé pour les WC.
  • Alternative aux restrictions de consommation d’eau lors des périodes estivales. L'utilisation de l’eau de pluie préalablement récupérée pour les besoins extérieurs de la maison évite la consommation d’eau potable.

Composition d'une installation de récupération d'eau de pluie


Système de récupération de l'eau de pluie

L'eau de pluie ruisselant sur le toit, est acheminée par les gouttières et descentes de gouttières vers un filtre collecteur qui permet de débarrasser l'eau de tous les débris végétaux (mousses, lichens, feuilles...).

L'eau de pluie filtrée est ensuite conduite vers une citerne pour y être stockée en attendant d'être utilisée. La cuve enterrée est généralement équipée d'un dispositif "anti-remous" qui favorise le remplissage de la cuve sans soulever les fines poussières déposées dans le fond de la cuve et permet donc d'obtenir une eau propre et limpide.

Filtre du réservoir de récupération des eaux pluviales

Les impuretés en suspension dans la cuve (pollens, poussières, etc...) sont évacuées par le siphon de trop-plein qui a également pour fonction d'empêcher la remontée de mauvaises odeurs dans la cuve.

Réservoir de récupération d'eau de pluie équipé

Une pompe de surface ou immergée munie d'une crépine d'aspiration permet l'exploitation de l'eau stockée dans la cuve. La crépine d'aspiration est équipée d'un flotteur afin d'éviter l'aspiration des fins sédiments déposées sur le fond. Pour l'habitat, l'utilisation d'une pompe gestionnaire "eau de ville / eau de pluie" sera préféré.

Le tableau de commande est composé d’une lecture du niveau d’eau dans la cuve, d’un filtre au charbon actif, d'un compteur, d'une électrovanne et d'un disconnecteur ainsi qu’une nourrice de distribution.

Tableau de commande du système de récupération des eaux pluviales

Source : Aquavalor.f

Demande de devis gratuits