La chaudière biomasse

Les chaudières à granulés


Les chaudières automatiques aux granulés de bois sont compactes et faciles à intégrer au bâtiment. Elles sont munies d’une alimentation automatique en granulés de bois et la combustion est régulée et optimisée en permanence par une régulation poussée. Ces chaudières brûlent des granulés de sciures compactées : un combustible bois à haut pouvoir calorifique et faible taux d’humidité, d’une qualité constante et normalisé sans poussières. Le combustible est livré par camion-souffleur dans un silo de petites tailles. Le volume du silo peut être dimensionné pour assurer un an d'autonomie. Les granulés descendent au fond du silo, où une vis sans fin les conduit vers le foyer de la chaudière.

Schéma de fonctionnement d'une chaudière à granulés.

Schéma de fonctionnement d'une chaudière à granulés

Chaudière à granulés à alimentation automatique

Chaudière Multi-Heat HS-FRANCE

Les chaudières à granulés en version "sol"  prennent de la place, le mieux est encore d'avoir un local à l'extérieur de la l'habitation.

On commence à voir des chaudières à granulés en version "murale" basse température, qui peuvent par exemple venir en complément d'une petite installation solaire pour assurer le chauffage et l'eau chaude sanitaire. Elles offrent une puissance modulable généralement de 2 à 7 kW et un rendement compris entre 90 et 95%.

Elles peuvent généralement recevoir:


  • Le bois déchiqueté (plaquettes) doit avoir un calibre minimum de 10 à 50 mm. Maximum 15 m3 de bois déchiqueté de résineux représentent environ 1000 litres de fioul,  12 m3 de bois déchiqueté de feuillus représentent environ 1000 litres de fuel.

Bois déchiqueté

  • Les granulés de bois sont des dérivés de sciure et de copeaux de bois compressés, sans aucun liant ou colorant, 2,1 tonnes de granulés de bois représentent environ 1000 litres de fioul.

Granulés de bois

  • Les céréales, par exemple en provenance de jachères, peuvent être utilisées comme combustible, 2,5 tonnes de céréales représentent environ 1000 litres de fioul.

Céréales

Les équivalences énergétiques indiquées sont données à titre indicatif.

Le stockage


La taille du silo dépend de la marque de la chaudière, de l'endroit ou il sera, et de l'autonomie que l'on désire.

Le silo de la chaudière ci-dessus "Multi-Heat", est proposé en version 300 litres et 600 litres. Il est collé à la chaudière et carrossé comme elle, il peut cependant être alimenté par un silo externe beaucoup plus grand si l'on désire une plus grande autonomie.

Les silos à granulés peuvent être maçonnés en agglos, réalisés en ossature bois, ou existent sous forme textile.

On choisit généralement la taille du stockage de manière à effectuer un chargement par an.

Schéma de principe d'un silo

Schéma de principe d'un silo

Silo textile

Silo textile

Silo maçonné

Silo maçonné

L'acheminement


Schéma de principe de l'installation:

Schéma de principe de l'installation

Cliquez pour agrandir

Suivant la distance entre la chaudière et le stockage, on utilise une extraction par convoyeur à vis ou un système d’aspiration ( jusqu’à 20 m ).

Vis d'alimentation sans fin

Vis d'alimentation sans fin

Présentation de l'alternative la plus adaptable pour le chauffage d'un habitat individuel à base de pellets ou granulés de bois.

Alimentation par vis sans fin

L'eau chaude sanitaire


Comme les autres chaudières, l'eau chaude sanitaire peut être faite par l'adjonction d'un préparateur d'eau chaude sanitaire.

Souplesse d'utilisation


L’hydro-accumulateur (ballon tampon) sert à absorber sous forme d’eau chaude l’énergie produite par tout générateur de chaleur : chaudière, capteur solaire, pompe à chaleur et thermoplongeur électrique. Il peut combiner toutes ces possibilités sur la même installation. Il devient alors le cœur de l’installation. L’énergie stockée sera restituée par l’intermédiaire d’émetteurs (radiateurs, plancher chauffant, …) et peut assurer la production d’eau chaude sanitaire. Il permet une optimisation du fonctionnement des chaudières bois et biomasse (céréales, granulés de bois, …) en toutes saisons, des installations solaires, des pompes à chaleur en accumulant un maximum d'énergie disponible, abondante, bon marché, voir gratuite, en la restituant d'une manière rationnelle. Il évite le fonctionnement au ralenti des chaudières bois, elles peuvent alors fonctionner en pleine charge jusqu'à saturation du ou des ballons. Une fois les ballons thermiquement pleins (du haut vers le bas entre 90° et 80°C), il est très important de ne plus charger la chaudière en bois et d’exploiter l’énergie accumulée.

C’est une technique éprouvée dont l’efficacité est indispensable avec les énergies renouvelables.

Ballon de stockage

PSM HS-FRANCE

Stockage d’énergie primaire, pour chaudières à combustible solide: absorption de la surpuissance en intersaison en évitant les phases de combustion au ralenti, l’encrassement, le goudron et la corrosion de la chaudière ainsi que les feux de cheminée. Il permet un fonctionnement optimal, propre et non-polluant des chaudières bois indépendamment des variations des températures extérieures et des saisons.

Ballon de stockage avec eau chaude sanitaire

KS HS-FRANCE

Stockage d'énergie primaire, utilisation identique au modèle ci-dessus. De plus, il est équipé d'un ballon de production d'eau chaude sanitaire immergé de 170 litres et d’un orifice résistance électrique. Le ballon ECS est visitable et revêtu intérieurement d'une double couche d'émail avec protection anodique. La conception particulière du ballon d'eau chaude assure une exploitation maximale de l'énergie primaire vers l'eau chaude sanitaire.

Ballon de stockage avec eau chaude sanitaire et échangeur pour panneaux solaire

KSTS HS-FRANCE

Stockage d'énergie primaire, utilisation identique aux modèles ci-dessus. De plus, il est équipé en partie basse du circuit primaire d'un échangeur serpentin d'une grande surface d'échange. Ce même échangeur permet le raccordement de panneaux solaires ou autre source d'énergie indépendante.

Attention aux points importants dans les installations de chauffage au bois avec hydro accumulation :

  • Il est obligatoire de régler la chaudière entre 80 et 85° C.
  • Respecter l’expansion : le ou les vases d’expansion doivent être correctement déterminés selon la contenance en eau de l’installation, les températures très variables et la hauteur manométrique (expansion souvent égale ou supérieure à 7% de la contenance en eau de l’installation), selon la réglementation.
  • La pression augmente dans l’installation avec l’élévation de la température, utilisez des soupapes de qualité tarée à 2.5 bar en 3/4’’.
  • Un ballon tampon équipé d’une résistance électrique ou d’un échangeur (solaire ou autre énergie) devient un générateur de chaleur. Installez un vase d'expansion et une soupape de sécurité individuels, selon la réglementation.

Demande de devis gratuits