Le chauffage: les différentes énergies

Le gaz naturel

Le gaz naturel

Il réalise un compromis sans concession: « le gaz de ville » apporte confort, économie, respect de l'environnement sans souci de l'approvisionnement.

Côté sécurité, les chaudières actuelles sont dotées d'un dispositif de coupure de gaz en cas d'extinction de la flamme.

Le GPL

Le GPL

Le gaz de pétrole liquéfié (GPL) butane ou propane offre une alternative au gaz naturel quand il n'y a pas de raccordement à  un réseau.

Il est à  noter qu'une citerne de stockage louée ou achetée est nécessaire.

Les citernes aériennes sont de moins en moins utilisées au profit des citernes enterrées.

Le fuel

Le fuel

Ce combustible s'impose d'emblée pour les maisons individuelles non raccordées au réseau de gaz naturel...

Au fil des innovations techniques, les brûleurs consomment de moins en moins de fioul avec une pollution toujours plus faible. Compétitif au niveau prix, il nécessite une citerne de stockage.

L'électricité

L'électricité

Sans stockage et avec un coût d'installation intéressant, l'électricité exige néanmoins une isolation très soignée.

Pour chauffer intelligemment avec cette énergie, la pompe à  chaleur est une réponse innovante utilisant les énergies renouvelables.

Le bois

Le bois

Le premier atout de ce combustible traditionnel est son faible prix.

Le revers de la médaille tient dans un stockage volumineux, une manipulation contraignante et un choix rigoureux des essences. Cependant, 6 millions de maisons individuelles (logement principal) sont équipées d'un appareil de chauffage au bois.

Le solaire

Le solaire

Gratuites et inépuisables, ces énergies gagnent à  être connues en France grâce aux progrès technologiques réalisés.

Avec une pollution zéro, une utilisation désormais performante, des aides financières spécifiques, le solaire et la géothermie, celle-ci étant exploitée par une pompe à  chaleur, ont l'avenir devant eux!

Choisir son mode de chauffage

Le chauffage est soit à  circulation d'eau chaude, soit électrique. Le premier fonctionne avec n'importe quelle énergie: chaudière au  gaz naturel ou propane, au  fioul ou au  bois, chaudière électrique, pompe à  chaleur, capteurs solaires...

D'une très grande longévité, ce mode de chauffage nécessite un entretien régulier par un professionnel. Le second est exclusivement dépendant de l'électricité qui alimente les panneaux rayonnants, les convecteurs, plafonds rayonnants ou planchers chauffants. Si les frais d'entretien d'une installation tout électrique sont quasi nuls, les notes EDF peuvent en revanche atteindre des sommets....

Quel que soit votre projet dans l'habitat neuf ou ancien, l'un des critères à  étudier de près reste le coût d'exploitation. N'hésitez pas à  vous faire assister par un organisme indépendant capable de vous conseiller et estimer votre future consommation énergétique.

L'isolation : clé de voute du confort

Elle permet de limiter les déperditions de chaleur au niveau de l'enveloppe de la maison et de réaliser d'importantes économies d'énergie.

Dans l'habitat neuf, elle nécessite la prise en compte de plusieurs paramètres : le type (laine minérale, polystyrène, polyuréthane, chanvre, etc...) et le coût, la qualité des matériaux des murs porteurs, les choix architecturaux, les critères écologiques, l'impact sur la santé...

Dans l'habitat ancien, la dimension esthétique n'est pas non plus à  négliger et isoler un mur en pierre orienté plein sud n'est en effet pas toujours nécessaire (si chauffage électrique, isoler. Si chauffage à  circulation d'eau chaude vous pouvez vous permettre de conserver les pierres apparentes).

Le chauffage et l'eau chaude sanitaire: classement écologique

Si on devait classer les modes de chauffage selon un barème écologique, le bois avec des poêles ou chaudières performants et le solaire arriveraient largement en tête car ce sont des énergies renouvelables. Le bois est en plus très économique et créateur de nombreux emplois locaux. Ensuite viendrait la chaudière au gaz naturel. Le gaz est en effet le combustible fossile produisant le moins de CO2 lors de sa combustion. Si vous êtes raccordé au gaz de ville, c'est aussi une solution très économique, le propane en citerne étant plus coûteux. Fioul et charbon sont à éviter car très polluants. Le chauffage électrique est à bannir tant pour des raisons écologiques qu'économiques.

Pour l'eau chaude sanitaire, si vous n'avez pas un système de chaudière qui la produit, la meilleure solution est le chauffe-eau solaire. Le cumulus est à éviter pour les mêmes raisons que le chauffage électrique.

Demande de devis gratuits

Haut de page

chauffage electrique les cles du midi

Bois de chauffage - Chauffage - Artisan menuisier - Groupe Ridoret  - Portail immobilier www.lesclesdumidi.com - renovation cuisine