Le puits canadien

Le puits canadien ou puits provençal


Un système encore assez peu répandu qui peut réduire la température de 5 à 8°C dans votre maison les jours de canicule pour une consommation électrique dérisoire.

Il diminue également la consommation de chauffage l’hiver...

A condition de le réaliser lors du branchement de la maison ou d’autres travaux de terrassement (extension de la maison, construction d’une piscine ...), sa réalisation ne demande qu’un investissement initial de 300 Euros!

Le principe


Puits canadien
Schéma de fonctionnement du puits canadien

Le puits canadien consiste à faire passer, avant qu’il ne pénètre dans la maison, une partie de l’air neuf de renouvellement par des tuyaux enterrés dans le sol, à une profondeur de l’ordre de 1 à mètres.

En hiver, le sol à cette profondeur est plus chaud que la température extérieure : l’air froid est donc préchauffé lors de son passage dans les tuyaux.

Avec ce système, l’air aspiré par la VMC ne sera pas prélevé directement de l’extérieur (via les bouches d’aération des fenêtres), d’où une économie de chauffage.

En été, le sol est à l’inverse plus froid que la température extérieure : ce "puits" astucieux va donc utiliser la fraîcheur relative du sol pour tempérer l’air entrant dans le logement.

Conseils


Si possible, prévoyez ce système dès la conception de votre maison (tranchées dans le sol, gaine d’arrivée dans le logement) : il n’en sera que plus facile à installer.

Obstruez les bouches d’aération situées au niveau des fenêtres pour que l’air prélevé par la VMC provienne du puits canadien et non directement de l’extérieur.

Comme indiqué sur le schéma, installer dans la gaine un petit ventilateur d’aération d’un débit d’environ 200 m3/h, que vous mettrez en marche les jours de canicule.

Mettez un siphon pour traiter les condensats

Evitez absolument de faire des raccords de tuyau en pleine terre. D’une part des infiltrations d’eau pourraient se produire et d’autre part du Radon (gaz cancérigène) pourrait pénétrer dans la maison par le puits canadien si le raccord n’est pas étanche. Pour cela, achetez le tuyau en rouleau de 25 mètres et placez plusieurs tuyaux en parallèle pour améliorer l’efficacité.

Réalisation


Tuyau

Les meilleures performances sont obtenues avec un tuyau de grand diamètre (160mm) et enterré à 1,50 à 2m de profondeur et sur une longueur de 25 à 30m.

Il vaut mieux utiliser un tube PVC rigide car l’épaisseur mince du tube conduit à un meilleur échange thermique, mais le PVC risque de se casser à terme sous la pression de la terre.

Pour un coût inférieur et une facilité de pose accrue, on peut également utiliser de la gaine annelée "électrique".
En Ø160, la souplesse de la gaine annelée reste toute relative!

Elles sont disponibles dans les magasins de matériaux pour le BTP pour un coût d’environ 3,20 Euros le mètre (prix 2002).

L’échange thermique sera légèrement moins bon du fait de la peau intérieure de ce type de gaine, mais sa solidité dans le temps est à toute épreuve.

Tuyau annelé
Tuyau annelé

Si vous profitez d’autres travaux de terrassement dans le jardin, le surcoût pour creuser une tranchée de 1,50m sur 30m sera de l’ordre de 150 euros

Tranchée du puits canadien

Passage du tuyau annelé par le vide sanitaire

La réalisation est plus complexe dans le cas d’une maison existante : ici passage de la gaine dans un vide sanitaire pour se brancher sur l’entrée d’air prévue avec la cheminée du salon.

Départ

La prise d’air pourra être mise à l’abri des intempéries par un boisseau recouvert d’une brique telles celles qui recouvrent les poteaux de portail.

Des encoches seront pratiquées dans la partie supérieure du boisseau pour laisser passer le flux d’air.

Un grillage évitera aux feuilles mortes et rongeurs de pénétrer dans le tuyau.

Départ du tuyau

Arrivée

Arrivée du tuyau annelé

Elle pourra être faite sur une prise d’air existante de la maison : ici la prise d’air initialement faite dans le vide sanitaire pour une cheminée (âtre).

Sur cette illustration, il reste à isoler le tuyau afin que le flux d’air ne se réchauffe pas sur la longueur de la gaine non enterrée.

Si ce dispositif est majoritairement prévu pour un rafraichissement estival, une arrivée d’air en hauteur sera préférable, car l’air frais descend dans la pièce (car plus lourd que l’air chaud).

Ventilation

Pour des performances optimales, choisissez un ventilateur assurant un débit de 200 m3/heure (le ventilateur illustré n’assure qu’un débit de 90 m3/heure).

Ci-contre à droite, le ventilateur vu de l’intérieur de la maison avant la pose d’une grille d’aération.

(Cet exemple est à titre indicatif, il vaut mieux le prévoir à la construction de la maison et le coupler avec une VMC double flux en passant par des professionnels).

Ventillateur

Performances


Les performances constatées ont été meilleures que celles indiquées sur le schéma en haut de page :

Fin juin 2002 : température extérieure 31,5° à l’ombre, flux d’air pénétrant puits canadien 19,5°.

Début décembre 2002 : température extérieure 3°, flux d’air puits canadien 14,5 °.

Ce système agit donc comme un véritable rafraichisseur d’air, certes moins efficace d’une véritable climatisation, mais qui offre un coût d’installation et d’utilisation modique.

Il permet également de mettre votre maison hors gel si vous vous absentez pendant l’hiver.

Evacuation des condensats et entretien


Si l’arrivée vers la maison peut-être située à un point bas du puits canadien (p.ex. dans un sous-sol comme illustré ci-dessus), il sera facile d’intégrer un bouchon de maintenance et un siphon d’évacuation.

Sinon, prévoir un regard enterré au point le plus bas de la gaine pour y placer l’évacuation des condensats (reliée à un drain par exemple).

condensats puits canadien
Schéma des condensats du puits canadien

Ensemble puits canadien
Schéma de l'ensemble du puits canadien

Demande de devis gratuits